Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout sur le pigeon voyageur moderne, athlète ailé du XXIe siècle. Traductions d'auteurs réputés. Textes originaux. Articles sur le suivi d'une colonie de pigeons voyageurs. Intégralité des traductions faites par M.Maindrelle REPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION

01 Sep

Quel est exactement le sens de la consanguinité??

Publié par colombophilie  - Catégories :  #Articles Van Breemen

Quel est exactement le sens de la consanguinité??

 

Steven van Breemen



Avec la consanguinité nous compilons les gènes, les bons comme les mauvais, de ces pigeons spéciaux sur lesquels nous nous concentrons dans notre programme d'élevage. Les chances d'obtenir des jeunes avec des gènes identiques augmentent alors que nous intensifions le taux de consanguinité. Le problème est que plus nous concentrons plus, dans le même temps, nous allons perdre du terrain dans les domaines de la vitalité et de la capacité à venir en forme.

 

1.07-7774 fijnen

 

« De Fijnen» est fortement consanguin sur les lignes de la femelle Janssen Fondatrice en or « DE 08 Duif ». Après une brillante carrière en course il a produit plusieurs oiseaux remarquables comme "Magic Orléans" un mâle qui remporta sur la même année 3 concours provinciaux ainsi que la femelle N°1 de M. Willem de Bruijn de Reeuwijk qui fut elle même la mère du 1er As Jeune National 1997.


Bien sûr, vous pouvez trouver un pigeon consanguin avec beaucoup de vitalité. Dans un cas comme celui-ci, il est aisé de dire que ce pigeon a un génotype qui n'est pas aussi concentré que ce que vous auriez pu espérer.
Cependant, il peut vous gagner de nombreux prix. Cependant, en ce qui concerne sa progéniture, vous pourrez constater qu'il ne leur transmettra pas ce qu'on aurait pu attendre eu égard à son pedigree.

Maintenant que vous avez pratiqué la consanguinité dans le bon sens, vous vous retrouvez avec un pigeon qui ressemble à un dégénéré, qui manque de vitalité et semble avoir beaucoup de mal à se mettre en ordre. Il n'y a pas beaucoup d'espoir pour un tel pigeon de tomber dans les prix. Mais il est bien possible que sa progéniture remportera de grandes victoires quand elle sera croisée avec le pigeon adéquat.

C'est là que la plupart des amateurs font l'erreur. Ils se débarrassent de ce qu'ils considèrent être les résultats les moins réussis de la consanguinité et ils gardent les spécimens les plus vivants. L'idée derrière la consanguinité est de concentrer des gènes particuliers. Ces amateurs sélectionnent de façon incorrecte et gardent les oiseaux avec très peu de ces gènes particuliers qu'ils sont censés transmettre à la génération suivante. N'oubliez pas qu'un empilement de gènes va de pair avec une perte de vitalité!

Quel serait le bon système pour la consanguinité? J'ai lu une fois dans un article de feu John Lambrechts John qu'un système de consanguinité à distance était le seul moyen de pratiquer celle-ci. Je ne suis pas d'accord avec lui. A un moment j'ai eu dans ma colonie les meilleures lignées de Desmet-Matthijs, et des frères De Baere. Avant de commencer à produire avec eux, j'ai d'abord fait en sorte que ces lignes soient propices au croisement.
Après que j'ai rédigé un plan sur la meilleure façon de les croiser. J'ai eu d'excellents résultats avec ce type de consanguinité à distance. Dans la génération qui a suivi cependant, j'ai remarqué que, lentement mais sûrement, je perdais de la qualité dans le matériel de reproduction, et dans la quantité de bons voyageurs. Lorsque j'ai pris conscience de ceci ma question suivante fut: que dois-je faire maintenant??

En 1974, je suis resté chez le Professeur Alfons Anker un certain temps. Après les cours qu'il m'a donné sur le travail de toute sa vie: la génétique des populations, je suis devenu obsédé par le sujet. Avec lui, j'ai exploré tout ce qui pouvait être appliqué à l'élevage.
Depuis j'ai été convaincu alors qu'il était possible d'élever des bons voyageurs et des bons reproducteurs, suivant un plan défini. Nous avons mis au point ensemble un concept théorique et avons élaboré des plans pour les accouplements. Depuis j'ai toujours reproduit en fonction de ce schéma depuis sans presque jamais m'égarer loin de lui.

Dans ces années le Prof Anker était arrivé à la conclusion que pour lui il n'y avait pas de meilleur reproducteur que le "Klaren 46". Notre plan a été établi avec lui comme ligne directrice. Le "Klaren 46" accouplé avec des femelles différentes transmettait très bien et ses enfants se sont avérés être en mesure de faire la même chose. Dans ces mêmes années, j'ai été propriétaire de plusieurs petits-enfants du "Klaren 46" et j'ai essayé le maximum pour trouver le plus grand nombre possible d'entre eux dans mon plan d'élevage dans le but de garder une grande variété dans ma colonie.
Quels petits-enfants ai-je choisis?


Tableau 1 pourcentage des gènes du "Klaren 46" :

Paire: «Klaren 46» accouplé avec femelle X
Donne des enfants: 50% «Klaren 46» et 50% "X"

Petits-enfants:
a. Voyagent et reproduisent raisonnablement: 10-15%
b. Voyagent et reproduisent bien: 25%
c. Voyagent et reproduisent très bien: 30-50%

Je vous conseille de mémoriser le tableau 1. Il montre clairement la réduction que vous obtenez lorsque les chromosomes sont divisés.
Naturellement, les petits-enfants "c" sont les oiseaux les plus aptes pour continuer l'élevage. Ils montrent évidemment la plupart des signes de leur valeur et ont hérité du plus fort pourcentage de gènes de leur grand-père "Klaren 46".

Tableau 2 le plan d'accouplement des petits enfants du "Klaren 46".

Parents: 5 petits-enfants de "Klaren 46": A, B, C, D et E.

Accouplements: A x B et C x D. Le petit-enfant E n'est pas encore utilisé.

1ère génération couple A x B: enfants n° 1,2,3 et 4.
1ère génération couple C x D: enfants n° 5,6,7 et 8.
Ensuite, une combinaison des enfants des deux paires A x B et C x D:

Accouplements de 2e génération:
a. 1x5 donne les jeunes: 9 et 10.
b. 2x6 donne les jeunes: 11 et 12.
c. 3x7 donne les jeunes: 13 et 14.
d. 4x8 donne les jeunes: 15 et 16.

Accouplements de 3e génération:
9 x petit-enfant E.

Mon plan de reproduction ci-dessus commençà avec 5 petits-enfants, qui avaient tous le "Klaren 46" comme seul ancêtre commun. La deuxième génération a été jumelé avec un A, B, C, D ou, ce qui pouvait être même mieux, le petit-fils restants E.
La consanguinité avec "Klaren 46" a été complétée par la troisième génération.

Comme vous pouvez le voir, un peu de consanguinité. Ceci d'autant plus que la colonie Desmet-Matthijs elle même était aussi consanguine. Qu'en est-il du problème de dégénérescence redouté? Lorsque l'on travaille selon un plan aussi concentré de consanguinité, comme je l'ai fait pendant plusieurs années, on pourrait s'attendre logiquement à remarquer des signes de dégénérescence. Mais jusqu'ici tout va bien. En fait, le contraire semble vrai: les yeux améliorée en couleur avec plus de pigmentation et des pupilles aussi petites que des têtes d'épingle. Il n'y a pas de changement notable dans la qualité du muscle tandis que la construction est restée la même, ainsi: les coqs étant sur le côté grand et les poules assez fin. J'ai observé aucun signe extérieur de la dégénérescence du tout. La progéniture est devenue beaucoup mieux, comme l'élevage, que nous nous sommes concentrés davantage sur le «Klaren 46". Il a également été très agréable de constater que les pigeons dans le même temps de bons résultats.


Cependant, je ne suis pas sur le point de vous dire que mon expérience est le seul Évangile. Il est important, lors de la pratique de consanguinité de garder un œil attentif sur les points suivants:

1. Avec la consanguinité certaines caractéristiques, telles que la vitalité, l'endurance et la capacité à entrer en forme, se dégradent lentement. La raison en est que seul un petit nombre de gènes sont impliqués dans la transmission de ces caractéristiques et, par conséquent, elles sont les premières à revenir en arrière. Il est possible de contrer ceci par un croisement avec un pigeon adéquat après la consanguinité. Vous pouvez obtenir des résultats très positifs avec ceci..

2. Il existe d'autres caractéristiques très importantes qui sont indispensables dans le sport colombophile et qui sont influencées positivement par la consanguinité. Les croisements, toutefois, ne les améliorent pas. Encore une fois, ces caractéristiques sont déterminées par des centaines de gènes et elles sont toutes transmises de façon intermédiaire, ce qui signifie que le produit final est la moitié de la somme de ce que les deux parents apportent, peu importe si nous pratiquons la consanguinité ou le croisement. Il devient évident alors que la seule route à prendre est celle impliquant la sélection rigoureuse avec un schéma bien planifié d'élevage.

N'oublions pas les principales raisons d'élever en consanguinité! En premier lieu, nous cherchons les gènes précieux d'un pigeon extraordinaire. Deuxièmement, nous essayons de recueillir une forte concentration sur un pedigree. Lorsque nous nous concentrons dans notre plan d'élevage sur un pigeon spécial, et que la concentration augmente, on peut s'attendre à ce que les résultats soient les suivants:

1. Bien plus de pigeons dans cet arbre généalogique seront porteurs des gènes du pigeon spécial sur lequel nous avons concentré notre plan.

2. La puissance de transmission des sujet provenant de ce programme d'élevage augmente en valeur si l'ancêtre commun était en effet très spécial.

3. Ces pigeons vont lentement perdre en apparence. Dans le même temps, ils deviendront des voyageurs moins performants, d'autant plus que les courses seront longues et difficiles, qui impose un fardeau supplémentaire à leur organisme.

Conclusion: pendant qu'ils perdent en force du corps, ils gagnent en tant qu'éleveurs. Les pigeons consanguins sont mieux adaptés comme éleveurs (la première génération peuvent être croisée avec beaucoup de succès), mais ils ne sont pas très efficaces comme voyageurs, et surtout pas dans la catégorie des courses dures de longue distance. Cela semble être une règle générale.
Et maintenant?


Steven van Breemen

Copyright 1998. Tous droits réservés. La reproduction en totalité, en partie, sous quelque forme ou le support, sans l'autorisation expresse écrite de Steven van Breemen, est interdite.

 

Commenter cet article

À propos

Tout sur le pigeon voyageur moderne, athlète ailé du XXIe siècle. Traductions d'auteurs réputés. Textes originaux. Articles sur le suivi d'une colonie de pigeons voyageurs. Intégralité des traductions faites par M.Maindrelle REPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION