Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout sur le pigeon voyageur moderne, athlète ailé du XXIe siècle. Traductions d'auteurs réputés. Textes originaux. Articles sur le suivi d'une colonie de pigeons voyageurs. Intégralité des traductions faites par M.Maindrelle REPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION

02 Mar

Mon Système de jeu au Veuvage

Publié par colombophilie  - Catégories :  #Articles Van Breemen

Mon Système de jeu au Veuvage

 

Une Question de motivation constante

 

Steven van Breemen

 


Depuis longtemps, je reçois de nombreuses questions des amateurs de langue anglaise à travers le monde pour faire un article sur le veuvage. Du fait que je pratique ce système moi-même depuis environ 25 ans et que je n'y ai vu aucun secret particulier, je ne voyais pas de raison de mettre ma méthode sur papier .

Mais des amateurs ont déclaré que "quand vous gagnez la 1ere place au Championnat Semi-National trois fois en quatre ans, ceci en volant 60 km à l'arrière du rayon, votre système doit être spécial si vous arrivez à garder votre équipe motivée tout au long d'une longue saison et parvenir à de si grands résultats".

Et c'est là la partie la plus importante de ma méthode: la motivation!

L'aménagement du colombier

Dans presque n'importe quel colombier vous pouvez jouer le système du veuvage. Cependant il y a quelques points qui sont importants pour moi.
Les cases doivent être d'un côté du colombier. Cela pour garder les mâles calmes. Quand ils peuvent se voir constamment, ils sont occupés toute la journée à se surveiller, alors qu'ils devraient dormir couchés sur une aile. Je préfère avoir toutes les cases à l'arrière du colombier. Après l'entrainement
le mâle peut voler tout droit dans sa case ou au retour d'un concours, posé sur son perchoir de veuf, il peut voir sa femelle en face de lui enfermée dans le casier. Toute boîte convient tant que vous êtes en mesure d'enfermer la femelle lors du retour du mâle de la course. Il y a beaucoup de types de nichoirs, mais je préfère les modèles où les partenaires peuvent être les plus proches. Ce type de nichoirs vous donnera pas mal de problèmes au moment de la période d'accouplement pour les rendre familiers avec la case, mais plus tard vous verrez que cela est mieux.

Les fenêtres doivent être assez grandes afin de laisser les pigeons s'envoler et sortir facilement pour l'entraînement. De cette façon ils peuvent atterrir sur la trappe et plonger dans le colombier et ainsi ne seront pas trop facilement effrayés lors des premières sorties. Si vous avez assez de temps pour habituer les veufs vous pouvez les faire rentrer dans leur propre casier. Toutefois, je préfère les constater à l'extérieur du colombier dans une sorte de cabine à constater car c'est plus rapide. Et ainsi il n'y a pas de courses à l'intérieur du colombier pour les capturer ce qui leur fera perdre du temps au retour de la prochaine course.


L'important est de garder les mâles aussi calmes que possible pendant la journée. Cela signifie que l'éleveur doit se tenir loin du colombier pendant la journée, et stopper sa routine habituelle d'aller et venir. Notez
avec quelle facilité vous pouvez les déranger et combien de temps il leur faut pour être tranquille de nouveau. L'important est que vous puissiez assombrir les fenêtres de façon à ce qu'ils ne puissent pas regarder à l'extérieur. Je viens de mettre un peu de peinture amovible blanche sur les fenêtres. Rendre le loft totalement sombre est démodé. J'ai des carreaux de verre dans le toit donnant au soleil la possibilité de briller directement dans les nichoirs et de rendre la température plus confortable.

L' Hiver

Je sépare les sexes à la mi-Novembre. Jusque-là ils s'entraînent une fois par jour et après la séparation, seulement une fois par semaine le samedi. De mi-Décembre jusqu'à ce que les pigeons soient sur leurs premiers oeufs , ils ne sortent plus à l'extérieur pour leur entrainement. Je pense qu'il n'y a aucun besoin d'entrainer durement vos oiseaux en hiver. Mieux vaut ralentir l'entrainement afin de pouvoir le reprendre tranquillement plus tard.

Mi-décembre je déplace les anciens mâles au colombier des jeunes et je met les jeunes mâles au colombier de veuvage où ils sont libres de choisir parmi les nichoirs restants sans être chassés par les vieux mâles. Cela aide les jeunes mâles à construire leur personnalité et les vieux mâles auront certains problèmes pour défendre leur propre case contre les attaques des jeunes mâles plus tard! Prenez soin que les jeunes mâles ne puissent pas prendre un autre lieu de repos qu' un nichoir.
L'important est de sortir les mâles qui n'ont aucune personnalité. Lorsque vous avez de la place pour 10 jeunes mâles mettez en 11 et celui avec le moins de la personnalité ne reçoit pas de case et je l'élimine peu importe la qualité de ses résultats en tant que jeune. Ensuite vous devrez faire attention aux fauteurs de troubles en vue d'obtenir la paix et la tranquillité pendant la saison des courses. Quand je remarque un fauteur de trouble, je le met dans une autre partie jusqu'à ce qu'ils soient tous heureux et qu'aucun mâle ne chasse un autre parce qu'il le déteste.

 

Charlotte Sometime's

 

Le moment des accouplements

Celui-ci dépend totalement du début de la saison des concours et de la façon dont vous souhaitez démarrer! Elevez des jeunes ou pas. Les mettre au veuvage sur des oeufs ou nourrissant un jeune depuis un couple de semaines. Veuvage sec ou simplement normal. Lorsque vous avez fait votre choix comment le faire; juste planifier (28 jours à nourrir un jeune; 17 jours de couvaison; 12 jours de chasse à nid avant la ponte ) le moment où vous devez mettre les accouplements en place. Les façons de mettre les mâles au veuvage seront expliquées plus tard.

Préparation pour l'accouplement

Dès que les pigeons ne s'entrainent plus en hiver, ils obtiennent 2/3 mélange de mue et 1/3 d'orge, une fois par jour, et ce qui reste est enlevé. Lorsqu'ils vont être accouplés, 4 jours avant cette date, je monte à 100% de mélange d'élevage. Mais la quantité est calculée de façon à ce qu'il ne reste rien le lendemain. L'alimentation est servie dans les cases jusqu'à ce que tous soient sur des œufs.

L'important est de leur donner une lumière supplémentaire de 16.30 heures (coucher du soleil) jusqu'à 19.00 heures. Le temps de lumière supplémentaire est poussé jusque 20.00 heures, 2 semaines avant l'accouplement. Cela aide vraiment les paires à "cliquer" tout de suite. Lorsqu'ils sont accouplés les lumières sont allumées jusqu'à 21.00 heures et le matin de 06.00 heures jusqu'à 09.00 heures. Lorsque toutes les paires sont avec des œufs, les lumières sont éteintes le matin; au même moment les lumières du soir sont arrêtées à 19.30 heures. Les lumières sont complètement arrêtées quand les jeunes ont environ 2 semaines.

Avec les veufs je pense que l'attachement au partenaire est de la plus haute importance. Quand je vois qu'il existe une certaine aversion entre les partenaires je change immédiatement le couple. Les pigeons restent dans leur vieux nichoir afin d'éviter les rixes au maximum.

Certains mâles sont vraiment de forts combattants et vous pouvez voir qu'ils aiment çà et se bataille sans arrêt. En ce qui concerne de tels mâles, j'ai pour vous une petite astuce: pour bien combattre, un mâle doit pouvoir poser ses pattes bien écartées sur le sol afin de pousser au maximum. Il suffit d'attacher les pattes l'une avec l'autre à l'aide d'un morceau de fil de plastique qui les garde à une distance de 4,5 cm l'une de l'autre. De cette manière, il peut se déplacer, mais a bien du mal à se battre. Vous verrez que cela fonctionne vraiment! Après quelques jours, retirez le fil et tout est revenu à la normale.

Comment mettre ses mâles au veuvage ?

Comme déjà mentionné, il y a différentes méthodes pour mettre les mâles au veuvage:
Voulez-vous d'avoir des jeunes des coureurs ou non.
Est-ce que votre saison de course commence tôt ou tard.
Les conditions climatiques donnent-elles la possibilité d'accoupler tôt ou non.
Ces choses comptent beaucoup pour nous.
Moi j'accouple tôt et j'attends une période où il fait plus chaud pour que les oiseaux aient moins de difficulté à obtenir des œufs et j'adapte le système parce que je n'élève des jeunes que sous les reproducteurs.

 

 

La manière classique

La manière classique de mettre les mâles au veuvage est d'élever 1 ou 2 jeunes et ensuite de les laisser 10 jours sur le second tour des oeufs. Les mâles sont placés dans le panier pour un lâcher d'entrainement et quand ils reviennent les femelles sont enlevées et mises dans le compartiment des femelles de veufs. Les mâles sont sortis pour un entraînement autour du colombier, et avant qu'ils soient autorisés à entrer les nids et les oeufs ont été retirés, les nids ont été nettoyé et retourné. Maintenant, ils sont sur le système du veuvage. Le meilleur moment pour faire cela est 2 semaines avant la première course. Vous trouverez les mâles un peu difficile à manier la première semaine, car ils réagissent très nerveusement. La deuxième semaine, après avoir vu les femelles une fois, tout va mieux.

La manière semi-classique

Lorsque vous avez moins de temps pour suivre le modèle ci-dessus vous pouvez mettre toutes les femelles avec les jeunes à l'âge de 17-21 jours dans la section des pigeonneaux. Les femelles nourrissent maintenant les jeunes et sont placées dans le compartiment des femelles veuves lorsque les jeunes ont environ 4 semaines. Ce système est environ 2 à 3 semaines plus court dans le temps que la voie classique, et je préfère celui-ci. Nourrir un jeune demande de l'énergie et j'aime que les mâles aient repris un peu de poids supplémentaire avant le début de la saison de course.

Voler sur un jeune

Vous pouvez laisser le mâle nourrir le jeune jusqu'à ce qu'il soit âgé de 4 semaines et soit mis au colombier de pigeonneaux. Ce système coûte certainement de l'énergie au mâle. Une fois j'ai essayé ce système dans un compartiment une seule fois, mais par rapport aux résultats de l'autre équipe cela ne valait rien, alors je n'ai jamais plus essayé. Une autre possibilité est de garder les femelles à côté et les laissez nourrir les jeunes deux fois par jour pendant que les mâles font leur volée. De cette manière,nourrir les jeunes et s'entraîner deux fois par jour coûte moins d'énergie.

Veuvage sec

C'est le système que j'aime le mieux. Mon expérience est que lorsque vous suivez ce système, les résultats des mâles restent bons pour environ 5 à 6 semaines. Lorsque vous suivez la voie classique, les résultats décroissent après 3 à 4 semaines. Cela peut-être dû à un problème de moindre qualité des pigeons, mais normalement, c'est davantage un problème naturel. Quand le mâle trouve sa femelle après la course il n'a qu'une seule pensée: il veut la garder et commence une nouvelle chasse à nid. Et quand l'éleveur lui enlève sa femelle à chaque fois après un court moment, le mâle est vite déçu ce qui se traduit dans les résultats.

Ce problème est résolu comme cela:

Ils peuvent s'habituer au système et retrouver après 2 lâchers d'entrainement leur femelle dans le nichoir. Après 2 semaines, ils peuvent garder leur femelle, obtenir à nouveau des oeufs et après 10 jours sur les oeufs la vraie saison de veuvage commence. Selon mon expérience, suivant ce système, les mâles ont de meilleurs résultats pour une période plus longue que la normale. Lorsque vous vous sentez la lassitude qui arrive vous devez commencer à utiliser des astuces. Nous verrons cela plus tard.

529 lemmens

 

Les entrainements au colombier

Comme déjà mentionné mes pigeons ne s'entraînent pas du tout en hiver. Je veux ramener la condition de vol afin d'avoir plus tard la possibilité de la reconstituer. La formation commence au moment où tous les couples sur des oeufs depuis 5 jours. Au cours de la semaine les mâles seulement sont lâchés aux environs de 16.00 heures et le week-end les femelles vers 14.00 heures. D'abord je dois les habituer à entrer dans le colombier des vieux au lieu d'entrer dans celui des pigeonneaux. Lorsque cela est fait les femelles sont lâchées par ma femme chaque jour à 14.00 heures et je laisse les mâles sortir à 16.00 heures, et tous sont chassés afin de voler.

Lorsque les jeunes ont environ 5 à 7 jours, les pigeons sont nourris deux fois par jour avec des suppléments de grit et de maïs concassé. A partir de ce moment il n'y a qu'un entraînement par jour. Vers 16.00 heures je mets les femelles et les mâles dehors et à partir de là, il doit être clair pour l'amateur que la situation doit être la suivante:
ils doivent s'entrainer facilement au moins 1 heure pleine! Lorsque les jeunes ont environ 17 jours, ils sont intéressés à commencer un nouveau nid et doivent s'entrainer un peu moins.

Quand ils sont de nouveau sur des œufs les deux sexes sont entrainés une nouvelle fois séparément. Jusqu'à ce que le 10e jour soit atteint et que les pigeons soient mis au veuvage. La première semaine de veuvage tout est fait calmement afin qu'aucun mâle nerveux ne reste dehors pour une nuit ou, lorsque entraînés deux fois par jour, ils ne volent pas toute la journée et ruinent ainsi leur condition pour quelques semaines. La deuxième semaine il sont entrainés le matin également et la troisième semaine se fait de la façon dont il se doit. Ils ont revu les femelles et sont davantage attachés au colombier et à leur nichoir que pendant les deux premières semaines.

Après la troisième semaine l'entrainement du matin est facile, non forcé. Les mâles sont mis dehors et une fois entrés ne se retrouvent pas libres de ressortir. Dans la soirée, c'est différent. Les fenêtres du colombier sont ouvertes pendant 1 heure et ils peuvent voler librement dedans et dehors. Après une bonne heure ils sont tous chassés de nouveau et quand ils rentrent, cette fois, ils restent à l'intérieur et sont nourris.



L'entrainement sur la route

Lorsque vous pratiquez le système de veuvage au lieu du système naturel, vous trouverez que les mâles veufs s'entrainent facilement 2,5 heure par jour. Avec des temps de volées pareils, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de porter mes pigeons sur la route quotidiennement. J'utilise l'entrainement sur la route comme un moyen de rafraichir leur comportement quand je vois moins d'intérêt à la volée ou craint une chute de forme.

Avant le début de saison je les entraîne 4 ou 5 fois jusqu'à 60 kms quand le temps est correct et pas trop froid. Il est arrivé que je les mette sans lâchers directement dans la première course à 90km avec des résultats assez satisfaisants.

Toutefois, lorsque vous voulez faire un lâcher d'entrainement, je préfère l'après-midi lorsque l'orge est échangé pour la «bonne» nourriture, afin qu'ils puissent faire face au sprint supplémentaire qu'ils ont a faire. Bien entendu, dans le milieu de la semaine les femelles ne sont jamais montrées aux mâles!
 

 

Les traitements

En raison de mon travail à l'université de médecine d'Amsterdam (AMC), je suis souvent considéré comme un homme qui sait tout sur la médecine. Quelle erreur toutefois de donner à vos pigeons tous les produits annoncés dans les magazines! Du moment où il y aura de vraies difficultés vous pouvez être certain que là vous serez en difficulté! Vous ne trouverez que le produit le plus fort pour traiter mais quand vous donnez celui-ci régulièrement et qu'il devient vraiment nécessaire, rien ne pourra aider vos pigeons à retrouver la santé!

Parfois, je fais usage des médicaments, mais seulement lorsque c'est nécessaire ou quand je sens une chute de forme à cause de circonstances spéciales et que je suis certain que cela aidera.

Lorsque vous avez d'excellents résultats sur de nombreuses années, vous n'obtenez jamais de compliment au sujet de vos bons pigeons. Non, ils parlent en groupes dans la rue de ce que vous pourriez peut-être donner à vos pigeons! Croyez-moi, il y a seulement quelques choses dans lesquelles vous pouvez croire dans le sport colombophile:
-de bons pigeons;
-un colombier sain;
-Des méthodes particulières;
-un éleveur prêt à apprendre tout ce qu'il y a sur les trois points mentionnés ci-dessus, qui voit tout ce qui se passe dans le colombier et peut penser comme un pigeon!

 

Brigit Van Der Zijde

 

Mes conseils:

Les bons et forts pigeons tiennent les maladies à distance plus facilement. Travaillez sur ce point! Une fois que vous avez des bons pigeons, cherchez-en, en permanence, de meilleurs et si vous les trouvez, achetez-les! Les problèmes avec le système respiratoire sont toujours une question de mauvaise ventilation. Travaillez sur ce point! Une fois que vous avez un bon colombier: ne le changer jamais!
Poursuivre les travaux sur ses méthodes cela veut dire lire, étudier, réfléchir et utiliser ses yeux sur le colombier d'un amateur à succès. Ne jamais changer votre méthode totalement mais choisir les bons points de la méthode de quelqu'un d'autre!
Et enfin: Ne devenez pas paresseux!

Après l'accouplement s'il n'y a pas beaucoup de combats, je ne traite pas la trichomonose. Quand ils sont sur leurs premiers oeufs ils ont deux traitements, chacun pendant une semaine: l'une avec du thé d'herbes et l'autre avec une moitié de bulbe d'ail. Ceci nettoie le sang et rend affûté ce qui est nécessaire quand vous reprenez les entraînements.

Quand ils sont sur les oeufs, avant leur mise au veuvage, je les traite pendant 5 jours avec de l'Emtryl pour la trichomonose. Vous ne pouvez traiter avec Emtryl que lorsque les pigeons restent à la maison pendant une semaine et soyez certain de suivre les recommandations pour ce produit ! Quand vous faites cela, vous garder vos pigeons loin de la trichomonose pour 4 ou 5 semaines. Ensuite, utilisez un autre produit sur la base de rhonidazole pour 4 jours à partir du jour du retour. Ceci vous pouvez l'utiliser sans faire aucun mal, même en surdosant, entre 2 courses. Quand vous engagez pour une course de plus de 400 kms, quand les oiseaux passent plus de nuits dans le panier, alors jouez toutes les 2 semaines et vous pouvez répéter la cure d'Emtryl. Cependant, ne traitez pas la trichomonose plus d'une fois par mois.

Lorsque le temps se réchauffe, alors vous devriez songer à un traitement pour le système respiratoire. Quand l'air devient sec les pigeons peuvent avoir des glaires et un petit traitement léger avec un produit pour l'ornithose résout principalement le problème.

Et quand vous avez un sérieux problème: rendez visite à un vétérinaire spécialisé dans les pigeons. Pour le reste utilisez votre bon sens et essayer d'être votre propre vétérinaire autant que possible!

«Traitements» pendant la semaine

Samedi, sur le retour: électrolytes + pure vitamine C.
Samedi soir: propolis.
Dimanche: thé d'herbes.
Mardi: propolis.
Jeudi: de la vitamine C.
Vendredi: quand il est fait chaud électrolytes.

C'est tout. Les pigeons eux-mêmes peuvent synthétiser toutes les vitamines hors de la nourriture qu'ils reçoivent. Une bonne nourriture résout le problème des vitamines. Donner beaucoup de vitamines est en fait jeter de l'argent par les fenêtres. Seule la vitamine C, qu'ils ne peuvent pas faire eux-mêmes, je la donne séparément.

La propolis est un produit provenant des abeilles et est considéré comme un antibiotique naturel puissant; 12 gouttes sur 2 litres d'eau les maintient en bonne santé, sans détruire les parasites utiles à l'intérieur.
Voyez-vous des secrets?

 

022-10

 

Le système d'alimentation

Tout d'abord: acheter de la nourriture de bonne qualité! Comprenez que le meilleur grain est toujours utilisé pour la consommation humaine. Ainsi, les graines qui sont utilisées pour les mélanges pigeons ne sont pas les meilleures sinon les prix seraient trop chers pour nous. Mais là où nous pouvons choisir il y a une grosse différence de qualité et je vous que vous pensiez à cela: pourquoi un certain mélange est-il parfois si bon marché? Je vous donne deux exemples:

1. Le maïs La Plata vient d'Argentine et est transporté dans un bateau vers notre entreprise de distribution. Cela prend un certain temps et certain produits chimiques sont utilisées pour garder la «marchandise» en «bon état». Lorsque la récolte en Argentine est mauvaise, il y a beaucoup de maïs La Plata offert pour les mélanges de pigeon. Vous comprenez pourquoi je paie un peu plus afin d'avoir une sorte de maïs dans mon mélange qui ne voyage pas si longtemps?


2. La plupart des orges qui sont offertes pour les pigeons, ou en mélanges alimentation, ont poussé en Europe. Notre propre climat est parfois très humide au moment de la récolte de l'orge et il doit être stocké à une période où il n'est pas encore mûr et encore avec beaucoup d'humidité. Pour bien le conserver on fait appel là encore à des produits chimiques.
Le fait est que la meilleure qualité est utilisé pour la fabrication de la bière. Vous comprenez pourquoi j'achète de l'orge de qualité brasserie?

J'espère que je vous ai donné des raisons suffisantes de faire attention lorsque vous décidez d'acheter de la nourriture pour vos pigeons et, surtout, d'utiliser votre bon sens parce que, si le prix est inférieur, c'est qu'il y a une raison!

Dans mon système d'alimentation le samedi est le jour du retour d'un concours et le vendredi (ou jeudi) le jour de l'enlogement.
Samedi, au retour: quelques petites graines.
Quand les femelles ont été enlevées: des arachides et çà suffit!
Plus tard: un peu de pierre à picorer (sel!).
Samedi soir jusqu'à mardi après-midi: mangeoire remplie d'orge.
Mardi, Mercredi, Jeudi soir: un mélange de concours et d'élevage de différentes entreprises et suffisamment pour qu'ils puissent choisir! Après une demi-heure, les restes ont tous été retirés.

Mercredi, jeudi et vendredi matin pour chaque 5 veufs 1 poignée de petites graines. Ils ont donc encore faim le soir. Il est important que vous décidiez du moment où ils mangent Le vendredi, jour d'enlogement, l'heure où vous leur donnez le dernier repas dépend de la longueur de la course, du vent et de la météo. Ce que je donne comme dernier repas est un mélange de petites graines et du mélange concours/élevage. Vers 17.00 heures, quelques petites graines pour qu'ils boivent à nouveau.
Lorsque le jeudi est jour de l'enlogement je commence avec le mélange élevage/course le lundi soir. Le jeudi matin ils reçoivent seulement un petit peu et le jeudi après-midi assez, suivis par un peu de petites graines.

 

 

Les trucs du «système de motivation»

Garder vos veufs voler à toute allure du début du mois d'avril jusqu'à la fin de Juillet est une période longue de 16 semaines. Pour le faire avec succès, vous devez comprendre que vos veufs vont s'ennuyer rapidement si vous suivez chaque semaine le même programme. Vous devez donc changer vos méthodes régulièrement pour les maintenir en activité . Voici certaines lignes directrices importantes:

L'entrainement est très important: poursuivez les régulièrement. Une grande équipe est la meilleure. 40 veufs qui volent ensemble apprécient l'entrainement plus que 10. Ne tuez pas les mauvais! Il suffit de ne pas les jouer, mais les garder pour permettre aux autres de bien s'entrainer!

L'alimentation est aussi très importante: ne jamais donner la bonne nourriture dans une mangeoire! Parfois donnez leur juste un peu et une autre fois une grande diversité de graines à choisir. Ce système les maintien sur une pointe de faim!

Parce que je tiens à conserver mon équipe de course jeune, cela signifie qu'il faut leur enseigner le système et que chaque astuce est nouvelle pour eux!


Avant la première course, le soir avant le premier enlogement, je leur donne un court lâcher de 5 km. Cela se passe comme suit: Ils reçoivent leur entrainement et leur alimentation comme d'habitude. Directement après le repas je retourne les nids et je lâche dehors les femelles de la section des veuves. Après un court moment, elles rentrent dans le colombier des veufs et les pigeons se réunissent pour une minute. Puis les mâles sont placés dans le panier et lâchés dans un rayon de 5 km. Ils rentrent pressés et peuvent approcher la femelle à travers les barreaux de leur case. Ceux qui comprennent le système rentrent rapidement et les autres (sentant la nourriture dans leur estomac) continuent à voler autour du colombier pendant un moment. Ces derniers, il vaut mieux ne pas pooler d'argent dessus ou les mettre en haut de la feuille d'engagement pour le championnat. La deuxième semaine nous pouvons répéter ce court lâcher. Quand nous sommes certains qu'ils rentrent rapidement et que le lendemain il s'agit d'une course rapide à la vitesse moyenne élevée, nous pouvons faire ce court entrainement le vendredi après-midi. Ceci peut être utilisé au milieu de la saison mais aussi pour réveiller l'équipe et empêcher une perte de forme.

Il est important que je vous explique ce que je fais après la course. Lorsque vos veufs ont bien volé il ne faut pas les laisser rejoindre leur femelle aussitôt. J'attends que presque tous les mâles soient à la maison pour le faire. Quand je vais au club avec les constateurs, je les laisse sortir tous ensembles libres dans le colombier. Il s'agit de leur donner l'idée qu'ils peuvent chasser à nid de nouveau. L'important est qu'ils obtiennent une bonne chance de faire l'amour à la femelle, ce qui les maintient bien affûtés car ils vont se surveiller les uns les autres.

Quand la 2ème course a été rapide et que tous les mâles sont rentrés rapidement à la maison il est bon de laisser les mâles et les femelles voler ensemble librement autour du colombier. Cela aussi les garde éveillés et leur donne l'impression qu'ils peuvent garder la femelle et construire un nid.

Je retire les femelles quand je reviens du club et lorsque la bière était bonne, parfois, ceci peut prendre un certain temps. Je n'ai jamais pensé ou senti qu'il était trop mauvais de les laisser ensemble pendant une période aussi longue.

Quand ils comprennent ce que nous voulons d'eux et ce qu'ils peuvent attendre au retour, les 3ème, 4ème et 5ème courses on peut juste retourner le nid sans montrer les femelles.

Le 6ème concours dans notre Groupement est déjà proche de 400 km et là on peut s'attendre à la première chute de forme, également du fait de la distance. Vous avez donc maintenant besoin de les motiver pour la première fois avant l'enlogement. Vers 17.00 heures, vous retournez les nids et libérez les femelles de la section des femelles. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent et peuvent séjourner librement dans le colombier pendant environ une heure. Puis les mâles sont mis en panier, et les femelles enfermées dans leurs cases.

Un autre bon truc est de les laisser sortir le vendredi matin pour leur entrainement normal autour du colombier. En rentrant ils trouvent leur nid retourné et les femelles se joignent à eux peu après. Ils peuvent rester ensemble pendant une heure. Alors les femelles sont retirées et ils sont nourris vers midi. Vous pouvez aussi leur donner un bain à l'intérieur du colombier. Il s'agit d'un bon système à suivre si vous attendez le lendemain un concours avec vent de face et que vous voulez qu'ils y aillent bien nourris et calmes.

La 7ème course est dans notre Groupement une course de 475 km et cela signifie la nuit du jeudi en panier. Ce jour, je suis à la maison autour de 13H00 et les veufs peuvent sortir pendant une heure. Ensuite, ils sont appelés et les nids sont retournés. Les femelles se joignent à eux un peu plus tard et ils peuvent rester librement dans le loft pendant une heure et demie. Après les femelles sont enlevées et les nids retournés. Une heure plus tard quand ils sont à nouveau calmes, ils ne reçoivent que des arachides et autant qu'ils le souhaitent. Vous remarquerez comment ils vont bien manger. Vers 17H30, ils obtiennent quelques petites graines, et alors ils boivent à nouveau. Une heure plus tard, ils sont placés dans les paniers et je pars pour le club.

Ce qui précède, je le répète sur toutes les courses de fond d'un jour. Je crois que lorsque vous jouez la distance, ce qui prime est la qualité de l'oiseau qui peut voler la distance. Jusqu'à 400 km avec seulement une nuit dans le panier c'est l'amateur, avec son système, qui a le plus d'influence sur les résultats mais au delà de 400 km, c'est certainement l'oiseau. L'important est donc d'avoir des pigeons de qualité et de les apporter avec la bonne alimentation et les méthodes d'entraînement au concours.

Un bon truc à faire plus tard dans la saison est la suivante: le jeudi après-midi les veufs sortent pour un entrainement autour de 13H00 suivis de leurs femelles une demi-heure plus tard. Vous pouvez comprendre que c'est une grande fête pour tous! Quand tous sont rentrés vous suivez le système décrit ci-dessus dans la course 7.

Parfois, quand je vois qu'ils sont entrés dans une période creuse je leur donne le lundi après-midi, au lieu d'un entrainement autour du colombier, un lâcher de 40 km sans montrer les femelles. Cela les aiguise de nouveau.

J'ai choisi comme programme de concours celui du Championnat Semi-National ce qui signifie pour les vieux pigeons les distances suivantes: 475 km, 540 km, 605 km, 685 km, 655 km à l'automne, suivi d'une dernière course sur 475 km (sur des jeunes d'une semaine). Les pigeonneaux volent de 330 km à 540 km, tous ensemble, 7 courses avec des intervalles de 2 semaines. Après le 7e concours je n'ai plus de courses en-dessous de 400 km. Cela signifie également que j'ai de temps en temps un week-end libre à passer avec ma famille à faire autre chose que juste m'occuper des pigeons. Toutefois le samedi matin libre, de bonne heure, je leur donne un coup de panier de 60km, pour les garder affutés, et ils peuvent rester un peu de temps ensemble, ce qui laisse le reste de la journée libre pour faire d'autres choses.

Prendre soin des femelles

Ceci est très important! Comprenez qu'elles ne vont pas en concours et ne dépensent pas d'énergie. Lorsque vous êtes trop gentil avec elles, elles vont commencer à être agréable entre elles et commencer à pondre des oeufs. Lorsque cela arrive, vous êtes en grande difficulté. La femelle ne doit prêter attention qu'à son mâle et quand il n'obtient pas cela il ne vous surprendra pas avec de bons résultats. Donc, ne soyez pas doux avec vos femelles et traitez les durement! Ne leur laissez pas trop de place, laissez-les se battre pour leur lieu de repos. Parfois, après un concours enfermez seulement les mâles dans le nichoir et laisser les femelles en liberté dans le colombier. Prenez soin qu'elles commencent à se haïr les unes les autres!


Une autre bonne arme, c'est la faim! Les jours de concours elles obtiennent comme les mâles juste un peu de petites graines. Remises dans leur propre section, donnez leur juste une pierre à picorer. Le lendemain, ils obtiennent 1/2 grit, 1/2 d'orge. Lundi, mardi juste de l'orge. Mercredi 1/2 Orge, 1/2 mélange pigeonneau, et le jeudi mélange élevage. Une seule fois par jour et en quantité et en qualité croissante vers la fin de la semaine. Si vous avez du temps et de la place vous pouvez les laisser sortir pour un entrainement autour du colombier de sorte qu'elles dépensent beaucoup d'énergie. Mais pour ne pas perturber les mâles je ne les laisse pas sortir pendant la semaine.

J'espère que vous avez aimé cet article sur le veuvage et vous avez pu apprendre quelques éléments nouveaux.
J'ai essayé de le rendre aussi complet que possible afin de disposer d'une méthode totale pour toute la saison. 

Commenter cet article

dominique 24/10/2013 19:35

merci beaucoup pour ses presieux conseil tres interesant sa ma aporter beaucoup

Sébastien 03/03/2011 17:34


Oui Martial c'est vrai il y 100 manières de nourrir! J'étais d'autant plus étonné de cette façon de nourrir que Mr Van Breemen joue surtout les concours de petits fond!
Ceci dit quand on voit ses résultats on se dit qu'il a raison de procéder ainsi!:)


Sébastien 03/03/2011 14:35


Article très intéressant que j'ai pris plaisir à relire! Ca donne des idées pour garder la motivation des veufs! Quant à la façon de nourrir je la trouve étonnamment légère!


colombophilie 03/03/2011 17:13



Merci pour ton commentaire Sébastien. Il est vrai que cette manière de nourrir semble légère et diffère de ce que l'on peut lire ailleurs mais je pense qu'il y a 100 manières de nourrir. Pour
Steven l'essentiel est de les laisser sur une pointe de faim en début de semaine pour les "gonfler" à partir du mercredi soir.


Je nourris à peu près de cette façon depuis la fin de la mue et mes yearlings qui sont sortis ce jeudi 3/3 pour la premiere fois depuis Aout semblent près à partir en concours...



À propos

Tout sur le pigeon voyageur moderne, athlète ailé du XXIe siècle. Traductions d'auteurs réputés. Textes originaux. Articles sur le suivi d'une colonie de pigeons voyageurs. Intégralité des traductions faites par M.Maindrelle REPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION