Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout sur le pigeon voyageur moderne, athlète ailé du XXIe siècle. Traductions d'auteurs réputés. Textes originaux. Articles sur le suivi d'une colonie de pigeons voyageurs. Intégralité des traductions faites par M.Maindrelle REPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION

23 Aug

Avis techniques concernant l'accouplement

Publié par colombophilie  - Catégories :  #Articles Van Breemen

Avis techniques concernant l'accouplement

 

Steven van Breemen



L'accouplement est le travail technique le plus important. Nous devons planifier en hiver les futurs couples de reproducteurs qui vont produire les nouvelles générations qui, de préférence, sauront dépasser nos attentes. Je ne crois pas me tromper quand je dis que sur l'ensemble du travail technique d'élevage, nous préférons être occupés à ce travail qui nous donne chaque année un nouvel espoir.

Janos Horvath, un colombophile hongrois, écrivit dans son livre en 1950:
"Il faut d'abord se débarrasser d'une vieille opinion que la plupart des amateurs ont du mal à se défaire. A savoir que l'on doit reproduire avec tous les pigeons dont on dispose. Et c'est précisément cela qu'il ne faut pas faire».


 

groten.jpg

"De Groten" a été créé hors des anciennes lignée concentrées Desmet-Matthijs remontant toutes au

meilleur reproducteur du Xxe siècle "De Oude Klaren '46" de Desmet-Matthijs. "De Groten" a remporté

une poignée de premier prix et produisit deux vainqueurs provinciaux. Il est également père de la reproductrice

qui donna à John Engel & Arne Porsmose au Danemark les 4 pigeons qui se classèrent aux 4 premières places

dans le concours national de Hanovre '96.



À mon avis on ne doit pas prendre cela trop au sérieux en colombophilie. D'abord parce que dans le sport de compétition, que ce soit les chevaux de course, des pigeons ou des lévriers, beaucoup de choses imprévues se manifestent, beaucoup plus que dans le cas des autres animaux domestiques. À un moment ou un autre, nous avons tous vu un super voyageur ou un super reproducteur nous passer dans les mains en mettant deux parents ensemble.

Il y aura bientôt 40 ans que j'élève des pigeons. Sans répit, je me suis efforcé pendant des années de former les meilleurs couples de reproducteurs possibles au moyen d'une analyse minutieuse et d'un examen attentif. Je n'ai pas honte de conclure que, malgré tout cela, j'ai souvent rencontré de grandes surprises. Il arriva souvent que les couples reproducteurs dont j'attendais le plus ne mirent aucun bon jeune au monde. Et d'autres couples dont je n'attendais rien ont donné le jour a des célébrités. De cela, je tire la conclusion que si cela s'est passé dans mon colombier, alors cela se produira également chez un amateur moins qualifié. Et si cela est vrai, nous réduisons nos chances lorsque nous réduisons la population de nos éleveurs à nos « selon notre avis » meilleurs individus. Il y a peu de choses dont nous pouvons être sûrs dans le sport colombophile pour augmenter sensiblement nos chances avec ce que nous avons appris dans les articles précédents.

Une bonne chose est de renforcer en permanence notre colonie, en premier lieu à l'égard des caractères tels que le mordant, la vitesse, l'intelligence, la qualité musculaire, la taille de la pupille, la pigmentation de l'iris et la légèreté de la structure du corps.

Nous ne pouvons jamais avoir assez de pigeons dans notre colonie qui peuvent répondre à ces caractéristiques. Lorsque nous avons délibérément mis ces pigeons ensemble, et ce à un niveau élevé, nous avons seulement besoin de la combinaison correcte de croisement de sorte que la première génération peut disposer d'un surplus de vitalité, à la capacité de s'imposer, et toutes les caractéristiques liées au statut de la bonne forme. Tout cela augmente les chances pour un championnat.


Nous devons donc décortiquer les qualités de nos pigeons avant l'accouplement!

Pour cela il est loin d'être suffisant de mettre ensemble «un bon avec un bon » , ou de tenter d'améliorer un pigeon moyen avec un bon pigeon afin d'obtenir une meilleure qualité. La frontière entre un bon pigeon et un moyen n'est pas si simple. Il se compose de nombreux facteurs.

Par exemple un pigeon atteint des résultats supérieurs parce que son intelligence est bien supérieure à la moyenne. Ceci est, dans sa capacité de performance propre, le facteur décisif. Avec un autre pigeon ce sera son mordant qui le conduira à un rendement bien supérieur à ses capacités. Les caractéristiques mentionnées ci-dessus ne seront pas trouvées à des doses très importantes chez un troisième pigeon, mais celui-ci pourra plus facilement faire face à la lourde charge de travail grâce à sa super vitalité et ainsi, à un moment donné, il aura plus de réserves que les deux autres. Mais au final ce sont tous les trois de "bons" pigeons.

 

Je voudrais qu'enfin les amateurs commencent à réaliser que le bon et le BON peuvent être très éloignés. Quand on pense à ce sujet, on doit donc comprendre que la façon dont nous accouplons n'est pas toujours identique d'un pigeon à l'autre.

Nous devons analyser en profondeur les caractéristiques positives ainsi que les caractéristiques négatives de nos pigeons. Il faut les évaluer indépendamment les unes des autres afin de pouvoir, grâce à cela, faire le meilleur accouplement possible. Bien sûr, nous devons aussi garder les circonstances extérieures à l'esprit en disséquant les qualités distinctes de nos pigeons. A quelle distance, dans quelles conditions météorologiques, et contre quelle concurrence le pigeon a réussit le mieux et quel prix a t'il remporté sur les autres concours dans des circonstances spécifiques.

Lorsqu'on analyse de cette manière on rencontre des milliers de variations. L'éleveur qui occulte ceci a peu de chances de reproduire de meilleurs pigeonneaux. Sur une course de Compiègne (360 km) en 1990 le premier prix dans notre province a été gagné avec une vitesse de 2100 mètres par minute. C'est probablement un record national. Peut-on en décrire ce pigeon comme particulièrement rapide? Douteux. Il y avait un tel vent lors de cette course que les pigeons ne pouvaient guère arriver à tomber à l'intérieur du colombier. Le lendemain, les conditions météorologiques avaient complètement changé. Les pigeons ont dû travailler dur pour gagner leur prix. Le pigeon vainqueur de la journée précédente n'aurait probablement eu aucune chance ici. Le mauvais temps, la pluie et le vent sont des circonstances qui font que les pigeons reviennent plus fatigués sur une course de 300 km que sur une course facile de 500 km.

Aux colombophiles il est conseillé de faire attention aux conditions de déroulement de chaque concours et d'enregistrer toutes les remarques à leur sujet. Bien sûr, les pigeons qui sont les plus précieux pour l'élevage sont ceux qui remportent les meilleurs résultats par mauvais temps, pluie ou avec vent de face et/ou chaleur, mais qui, peut-être, ne se distinguent pas dans les courses où les prix sont gagnés en quelques minutes. Pour moi, les résultats les plus précieux sont ceux où le premier prix est remporté avec une vitesse d'environ 1100 mètres par minute. Ce sont les courses où les pigeons gagnants doivent mobiliser tout leur mordant et toutes les réserves de leur corps et où les pigeons les plus faibles n'ont pas le pouvoir de s'en sortir.

Les résultats d'une course avec une grande vitesse ont peu de valeur pour moi d'un point de vue technique. Les mauvais ne restent pas en arrière car le concours n'était pas assez dur. Et la manière dont les prix sont gagnés est décidée par le concours rapide.

Les choses importantes en ce qui concerne la planification de l'accouplement.
Quels sont, en dernière analyse, les facteurs importants eu égard à la planification des accouplements?
a. Le patrimoine génétique;
b. Les performances du pigeon concerné et les circonstances dans lesquelles ces performances ont été réalisées;
c. La valeur de la capacité de performances etc... des plus proches parents;
d. L'aptitude de la lignée et les qualité des pigeons qui viennent d'elle.


Plus tôt, j'ai déjà traité de l'ascendance. Il suffit d'avoir les détails des trois premières générations. Le patrimoine ne doit pas être notre seul objectif car nous ne se reproduisont pas dans l'intérêt du patrimoine, mais nous essayons, avec son aide, d' améliorer la qualité des générations suivantes. Lorsque les caractéristiques spécifiques sont absentes chez nos pigeons, l'héritage à lui seul nous aidera à peine, quelque soit la popularité des noms qui s'y trouvent.

J'ai également écrit des articles sur la performance individuelle. Il faut toujours regarder ceci séparément et ne pas évaluer d'une manière globale. Les talents de la prochaine génération sont une mine d'informations. Tout d'abord cela permet de savoir dans quelle mesure le pouvoir de passage des caractéristiques, la chance ou bien un accident a joué un rôle. Lorsque de bons pigeons peuvent être trouvés parmi les membres les plus proches de la famille, c'est un bon signe bien sûr. C'est précisément pour cette raison qu'on ne peut pas étudier suffisamment en profondeur la relation à la famille des pigeons étrangers. D'un pigeon à un autre et même aussi des pigeons dans notre propre colombier.

La même chose s'applique à la pertinence des combinaisons de nos lignées. Il y a des croisements qui montrent à chaque fois de bons résultats mais aussi des combinaisons qui produisent rarement quelque chose de valable. Cela vaut la peine pour nous de garder ceci bien à l'esprit. L'aptitude à la combinaison se voit dans la qualité des jeunes. En fait, l'évaluation de cette qualité est une sorte de contrôle de la progéniture, mais cela a un sens différent dans le sport colombophile par rapport à d'autres types d'animaux domestiques.

D'un point de vue Technique d'élevage, la qualité des jeunes doit toujours être meilleure que la qualité au voyage de nos pigeons d'élevage. «Nous reconnaissons l'arbre à ses fruits». Un bon éleveur a toujours plus de valeur qu'un bon voyageur, car il peut donner davantage de bons voyageurs. En ce qui concerne le contrôle de la progéniture, je tiens à dire que le patrimoine a moins de valeur quand il s'agit de l'hérédité des propriétés additives. Ici, la relation familiale est moins intéressante parce que les qualités additives sont transmises de façon intermédiaire. Il est donc important de voir ce que le pigeon d'élevage lui-même a à donner; pas la valeur des membres de la famille. C'est pourquoi il suffit dans ce cas d'utiliser uniquement nos yeux et nos mains.

Toutefois, nous devons apprendre à connaître autant que possible la valeur de la famille dans le groupe des propriétés non additives, car, dans ce cas, la valeur moyenne d'une famille ou d'une lignée fournit beaucoup plus d'informations que le pigeon éleveur lui-même. (Voir l'explication des caractéristiques additives et non additives.)

L'accouplement est une sorte de stratégie, un instrument de musique. Nous pouvons déterminer l'air que nous souhaitons. Chaque note correspond à une clé spécifique et une autre clé ne donne pas la bonne note!

 

Steven van Breemen

Copyright 1998. All rights reserved. Reproduction in whole, in part, in any form or medium, without the express written permission of Steven van Breemen, is forbidden

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

À propos

Tout sur le pigeon voyageur moderne, athlète ailé du XXIe siècle. Traductions d'auteurs réputés. Textes originaux. Articles sur le suivi d'une colonie de pigeons voyageurs. Intégralité des traductions faites par M.Maindrelle REPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION